untitled

Londres, 1941. Alors que la bataille d’Angleterre fait rage, l’intelligence service requiert l’aide du duc de Richleau. Ce dernier se voit ainsi confier la tâche de découvrir par quel moyen les allemands se procurent les itinéraires de la flotte britannique et parviennent à couler leurs convois maritimes. Grâce à ses connaissances en magie blanche, il soupçonne très vite une intervention surnaturelle et parvient à remonter jusqu’à un prêtre du culte vaudou.

Aidé de ses trois fidèles compagnons il se lance alors sur les traces de cet allié des nazis et le traque jusqu’en Haïti. Mais de chasseurs, les voilà bientôt transformés en gibier…

 

Voici un nouvel épisode des aventures du Duc de Richleau contre les forces des ténèbres.

Après avoir lutté contre le Guépéou dans la Russie des soviets (Territoire interdit) et contre une secte satanique (Les vierges de Satan), il est cette fois confronté à un grand maître du Vaudou.

C’est une nouvelle occasion pour l’auteur de nous faire partager ses connaissances en matière de sorcellerie, de magie, de vie après la mort et bien sûr de Vaudou. C’est que monsieur Whaetley s’est parfaitement documenté et n’ignore plus rien des pentacles, bâtons d’encens, eau magnétisée et autres objets propices à l’évocation des forces surnaturelles.

Malheureusement, ces explications sont surabondantes et les trop nombreuses séances de « spiritisme »  ralentissent le déroulement de l’intrigue. Et comme les quelques scènes d’action qui émaillent le récit ne sont pas très convaincantes, on peine à s’intéresser au sort de nos héros.

Dommage car cette alliance des forces maléfiques avec le nazisme, autre représentation du mal absolu, était plutôt bien trouvée. Restent quelques idées sympathiques dont la description du corps astral des personnages vivant une vie indépendante pendant leur sommeil ou encore une utilisation originale du mythe des zombies.

Un autre intérêt de ce roman, plus anecdotique, réside dans le fait qu’il fut rédigé en 1941 c’est à dire pendant les évènement qui lui servent de cadre. Il ne faut donc pas s’étonner d’y entendre les allemands appelés nazi ou boches, ni être surpris que l’un des personnages secondaires souhaite « couper la gorge à tous les français sans discrimination » en raison de la trahison du régime de Vichy.

« Etrange conflit » est en quelque sorte la participation de Dennis Wheatley à l’effort de guerre britannique et c’est à dessein qu’il conclu son livre en prophétisant que le Royaume-Uni sera le rempart du monde. L’histoire lui a donné raison.

Editions NéO - NéO Plus - 1988