9782070375165

Affamés et maltraités, les animaux de la Ferme du Manoir chassent le fermier et ses ouvriers agricoles pour prendre en main leur destinée. Grâce à leur intelligence supérieure les cochons assurent le gouvernement de la basse-cour et établissent un système politique fondé sur le principe d’égalité de toutes les bêtes. Très vite cependant des dissensions apparaissent et certains semblent vouloir s’affranchir des obligations qui incombent à tous.

 

"La ferme des animaux"  étant au programme de la classe de 3ème de ma fille, j'ai décidé de rentabiliser cet achat obligatoire en lisant moi aussi ce texte du célèbre auteur de "1984". Et bien m'en a pris car j'ai éprouvé un plaisir énorme à découvrir cette fable politique qui dépeint avec intelligence et originalité la façon dont le régime stalinien s'est mis en place. Certes, des ados de 13/14 ans n'ont peut-être pas la culture générale suffisante pour comprendre toutes les allusions et reconnaître Lénine, Trotsky et Staline dans les cochons Sage l'Ancien, Boule de neige et Napoléon, mais pour le reste, la démonstration est redoutable de simplicité et de précision.


Il décrit parfaitement comment les idéaux de la première heure sont progressivement corrompus par un groupe d'apparatchik (les cochons) qui s’appuie sur l'armée (les chiens) et des masses peu éduquées (les moutons) pour gouverner. Il montre avec justesse comment cette nomenklatura détourne à son profit les richesses, accablant le peuple de travail et de privations et le payant de promesses jamais tenues. Il évoque aussi les renoncements et les compromissions, le travestissement de la vérité et la manipulation des masses. Tout est parfaitement en place jusqu’aux procès politiques, aux séances d’auto critique et aux purges en passant par le culte de la personnalité et les défilés devant la dépouille du vieux sage.


Sous son aspect anodin et presque enfantin, ce petit livre est donc une critique extrêmement efficace du totalitarisme soviétique en même temps qu'un remarquable exercice de style. Aucune raison de s'en priver.

Gallimard - Folio - 2015