untitled

Parce qu’un meurtre a été commis à proximité de son domicile et que certaines de ses relations semblent  être mêlées à l’affaire, Jack Addison, journaliste de son état, est sollicité par son ami, l’inspecteur Gatton. Ensemble, ils tenteront de démêler les fils d’une mystérieuse affaire prenant sa source dans l’Egypte des pharaons et seront confronté à une mystérieuse femme-chat. 

J’ai un penchant très affirmé pour les romans fantastiques anglo-saxons du début du XXème siècle et je lis avec toujours beaucoup de plaisir des auteurs tels que Henry Rider Haggard, Rudyard Kipling, Conan Doyle ou Edgar Wallace.

J’ignore à quoi cela tient. Sans doute à ce mélange savamment dosé de conformisme très british et de fantastique décomplexé. Les personnages évoluent dans le meilleur monde, respectent les conventions, font preuve d’une politesse à toute épreuve et en toutes circonstances mais n’hésitent pas à envisager les hypothèses les plus improbables !

Et c’est précisément le cas avec ce roman policier où il est question de femme fatale, de château presque hanté, de savant fou et de possession et où les mystères de l’Egypte éternelle viennent brouiller les pistes. Sax Rohmer nous concocte une intrigue sympathique qui nous fait passer un bon moment même si les scènes d’action manquent un peu de nerf.

Une dernière remarque : le meurtrier, docteur aux origines orientales, me semble préfigurer son très célèbre docteur Fu Manchu.

Editions NéO - Le Miroir Obscur - 1985