untitled

"Quatre suffiront pour mener la quête, Guerrière et Bouffon, Jongleur et Poète, Quatre seulement iront jusqu'au bout, Ils seront choisis parmi les atouts". Décidé à s'emparer des sabliers qui maîtrisent le cours du temps, le poète Olym recrute à prix d'or les trois compagnons dont parle un très vieux parchemin. Il espère ainsi arrêter son vieillissement et même conquérir l'immortalité. Ensemble ils se rendent sur La Face, une planète étrangement sculptée où se trouve l'objet de leur convoitise. Mais sont-ils bien les maîtres de leur destinée ?


J'ai lu je ne sais plus où que ce roman était un bel exemple de science-fantasy à la française. Je trouve pour ma part que cette étiquette ne rend pas bien compte de son contenu quand bien même on y rencontre des vaisseaux spatiaux ou des pistolets lasers, et c'est plutôt à un univers de fantasy pure qu'il m'a semblé avoir affaire. Les combats s'y font à l'arme blanche, le mode de vie des peuplades rencontrées est plutôt primitif (vêtements, montures, villes fortifiées...) et si la magie est résolument absente de l'histoire, les facultés hors normes des personnages s'en rapprochent considérablement.

L'histoire elle-même est un classique de la fantasy puisqu'il est question d'une quête menée par un groupe de personnages aux talents complémentaires. Mais pas d'inquiétude, il ne s'agit pas d'une tolkienerie de plus. Avec Dunyach, l'important n'est pas l'objectif à atteindre mais le voyage en lui-même. Il s'attarde d'ailleurs beaucoup sur les préparatifs du départ, nous permettant par la même occasion de lier connaissance avec nos quatre aventuriers.

Et là, question individualités, nous sommes servis. Il y a d'abord Jern, le jongleur globes-trotter que le mal des voyageurs contraindra bientôt à retourner sur sa planète d'origine. Il y a ensuite Aléna, la guerrière surentraînée et quasi invulnérable grâce à son symbiothe, Dorian l'enfant-encyclopédie qu'un trop plein de connaissance oblige à des logorrhées incessantes et enfin Olym le vieux poète en quête d'immortalité dont la voix recèle d'étranges pouvoirs.

Quatre héros fort dissemblables et pas forcément sympathiques. Ils se jalousent, se tirent dans le pattes, se disputent le leadership mais sont également capables d'altruisme et parfois même d'amour.

Heureusement d'ailleurs, car de l'entraide et de l'esprit d'équipe il leur en faudra une bonne dose pour surmonter les périls du voyage ! Religions curieuses ou dangereuses (les Paulhistes, les lanceurs de pierres), peuplades soupçonneuses ou hostiles, cauchemars-vivants des enfants-dormeurs : ils trouveront largement de quoi employer leurs talents avant l'ultime épreuve.

Entre-temps, nous auront découverts avec eux les coutumes et les objets les plus surprenants tels les Kades, ces fruits nocifs dont les habitants de Manne se débarrassent en les offrant aux touristes, les cristaux de Ta'Ha qui boivent lentement la vie de ceux qu'ils embellissent ou les mues des nageurs des sables améliorant le toucher et l'agilité de ceux qui s'en font des gants.

C'est donc à un joli voyage plutôt qu'à une épopée guerrière que nous convie l'auteur. Une aventure où les découvertes de lieux et de personnes priment les combats et ou les personnages se révèlent dans leur entièreté. Personnellement, je ne m'en plaindrais pas.

Fleuve Noir Anticipation - 1987