untitledShakira Miuy, présentatrice vedette de l'émission Elixir ADN et Cuzco son assistant,  peuvent être ravis. Ce soir les téléspectateurs sont au rendez-vous et la courbe d'audience atteint des sommets. Quoi de plus normal lorsqu'on anime un débat entre Elvis Presley et Adolph Hitler ! Ou plutôt entre leurs zombots, ces clones provisoires fabriqués à partir de leur ADN et appartenant aux états où reposent leurs restes. Mais, alors que l'émission prend fin, un commando parvient à kidnapper la réplique de Hitler et le pauvre Cuzco, va se retrouver mêler à un complot dont les enjeux le dépassent.


Sous ce titre un rien racoleur se cache un petit roman percutant et bien sympathique.

Avec seulement une centaine de pages pour s'exprimer (collection Novella SF oblige) Johan Heliot  ne perd pas son temps en digressions superflues. Nous sommes de suite dans le vif du sujet, catapultés à une époque où les multinationales imposent leurs règles aux États et où marketing, parts de marchés et audimat règnent en maîtres.

L'intrigue, menée tambour battant, s'avère finalement assez secondaire et sert de prétexte à une satire des programmes télés et, par ricochet, de notre société de consommation. Tout y passe. La présentatrice botoxée à outrance, les sondages d'opinion ridicules et orientés, l'absence d'éthique et la téléréalité la plus répugnante. Il y est aussi question de collusion entre élus et grands patrons et bien sûr, de clonage.

Vive et acide, cette critique ne se prend toutefois pas au sérieux. Que ce soit dans la présentation décalée des personnages historiques (Hitler peroxydé et sans moustache), dans les patronymes utilisés (Salam Bo) ou encore dans le petit clin d'œil à Isaac Asimov (les lois de la zombotiques), l'humour est partout présent et nous donne une petite heure de lecture, le sourire aux lèvres.

Editions du Rocher - Novelle SF - 2005