untitledParce que sa femme ne supporte plus de vivre à Los Angeles, Jon Woolwright accepte d'emménager à Harmony, une petite bourgade située à plus de deux heures de route de la mégalopole. Mais il a tôt fait de regretter sa décision. L'existence trépidante qu'il menait auparavant lui manque et, surtout, l'intrusion de plus en plus insistante de ses voisins dans sa vie de famille l'agace au plus haut point. Déterminé à ne rien changer à son mode de vie, il entre en résistance face à la petite communauté bien pensante. Mais il ignore à qui il a réellement affaire.


Voici un excellent thriller qui monte lentement en puissance jusqu'à un dénouement que l'on sent bien un peu venir mais qui tient quand même toutes ses promesses.

Jean-Pierre Andrevon prend tout son temps pour mettre en place ses personnages en s'attachant plus particulièrement à la personnalité de Jon Wolwright, narrateur et principal acteur de l'histoire.

Ce récit à la première personne nous permet de ne rien ignorer des pensées et sentiments qui l'animent et nous pouvons ainsi observer son bon vouloir des premiers temps céder la place à l'exaspération, puis à l'inquiétude et la colère. Ses relations avec son épouse sont également au centre de l'histoire puisque cette dernière va suivre le cheminement inverse et accepter de se couler dans le moule communautaire.

Il est d'ailleurs particulièrement intéressant de découvrir la "persuasion" dont la communauté d'Harmony fait preuve à l'égard de ses nouveaux membres. De petites remarques (ce n'est pas très convenable) en reproches, de séances d'autocritiques (ou plutôt des confessions publiques, nous sommes au USA que diable !) en menaces, l'araignée dévoile l'étendue de sa toile et la férocité de ses appétits !

Au final, un bien bon roman sur le thème de la difficile coexistence entre libre arbitre et poids des conventions, individualisme et société, mais surtout une vive critique de l'Amérique des WASP et de la sécurité à tous crins.

Le Masque - Collection de romans d'aventures - 2001