untitledSoupçonnant une relation de cause à effet entre longévité et activité cérébrale intense, Howard Lester entreprend des recherches afin de confirmer son intuition. Avec l'aide d'un universitaire qui partage les mêmes convictions, il parvient à mettre au point une très légère opération du cerveau permettant d'élargir le champ de la conscience humaine.

Ayant expérimenté sur eux même le résultat de leurs recherches, ils se découvrent alors de nouvelles capacités. Outre une intelligence accrue, les voici désormais capables de remonter le temps par la pensée lorsqu'ils sont mis en présence d'un objet ou d'une photographie. Cette " technique " leur fait entrevoir l’existence d'entités toutes puissantes ayant précédé l'apparition de l'homme. Mais ne risquent-ils pas de réveiller ces terribles puissances ?

 

Nombreux sont les romans fantastiques se présentant sous la forme de mémoires. Racontées à la première personne, sous le sceau de la confidence, elles confèrent aux évènements incroyables qu’elles rapportent toute l’apparence de la vérité. Et lorsqu’en plus leur auteur précise qu’il s’agit d’un simple témoignage n’ayant pas vocation à être diffusé, il ne nous est plus possible de douter de sa bonne foi ; quelle raison aurait-il de mentir puisqu’il n’attend rien de ses révélations ? 

Les mémoires d’Howard Lester comportent deux parties. La première n'est guère passionnante et pour tout dire je l'ai même trouvée assez rébarbative. Il s'agit purement et simplement du compte rendu des recherches auxquelles se livre le héros. Ce n'est pas à proprement parlé inintéressant. C’est même sans doute nécessaire pour planter le décor. Mais il faut faire preuve d'une bonne dose de persévérance pour venir à bout de cette longue énumération de réflexions, voyages, études et expériences.

Heureusement, tout se décante dans une seconde partie qui nous réserve quelques révélations surprenantes. Attention tout de même, l'action demeure quasi inexistante et reste cantonnée aux salles de musées. Toutefois, si les voyages n'ont lieu que par la pensée, les découvertes réalisées par les personnages n’en sont pas moins palpitantes. Un véritable suspens s’installe au fur et à mesure que leur enquête progresse et qu’un terrible bras de fer intellectuel et psychique s’engage avec leur ennemi.

Il faut dire que nos héros ont fort à faire puisque leurs adversaires ne sont autres que les Grands Anciens dont Lovecraft nous a tant parlé. Il sera d’ailleurs un peu question du «Maître de Providence» considéré par l’auteur comme un précurseur sur le chemin de la vérité. Mais si Lovecraft était guidé par sa seule sensibilité artistique,  Howard Lester entend apporter des preuves irréfutables de l’existence de Chtullu et Cie.

Et c’est d’ailleurs toute l’originalité de ce livre que de donner une explication «rationnelle» à ce grand mythe de la littérature fantastique. Mû, l’Atlantide et les Grands anciens sortent ainsi du domaine de la légende et prennent pied dans la réalité historique de notre planète.

Ce roman d’un abord difficile n'est sans doute pas un chef d'œuvre du genre, mais constitue en tout cas une approche neuve de l’œuvre de Lovecraft, entre hommage et réécriture. Une curiosité à découvrir !

Editions NéO - 1982