untitledC'est plein d'espoir en l'avenir que la jeune Roseline arrive au château du marquis de Valombre pour y servir aux cuisines. Malgré un travail harassant et la discipline de fer que fait régner l'intendante du domaine, elle se lie d'amitié avec Marion, une servante sympathique et délurée. Mais alors que celle-ci lui dévoile quelques uns des secrets que recèlent l'antique demeure des Vallombre et ses occupants, des disparitions inexpliquées se multiplient parmi les paysans tandis qu'un loup semble rôder dans les environs…


Sur le thème du loup garou, " L'étreinte de la bête " est un roman court et sans prétention dans lequel l'auteur fait appel au folklore inhérent aux films et livres du genre.

Il n'est donc pas étonnant d'y trouver des personnages un peu stéréotypés (l'intendant lubrique, le noble dégénéré, le savant fou), une vieille demeure, des souterrains et même la fameuse balle en argent.

Le background historique est lui aussi bien classique. 1910, c'est le début du XXème siècle, une époque où la science n'a pas encore totalement dissipé les ténèbres de la superstition.

Finalement, la seule originalité de ce récit réside dans les rapports ambigus, pour ne pas dire sado masos, que notre jolie héroïne entretient avec la bête.

Cela nous donne une fiction correcte et sans surprises dans laquelle Alain Vénisse nous dévoile son penchant pour un fantastique un peu gore et teinté d'érotisme.

Fleuve Noir - Frayeur - 1995